Formation professeur de yoga
Plus de 35 ans d'expérience
dans l'enseignement du yoga

La tradition du Shraddha


Le Shraddha est la prosternation ou la salutation que l’on fait aux pieds du guru. C’est une ancienne tradition indienne qui se pratique encore en Inde et ailleurs dans le monde. Le Shraddha peut se faire devant le guru physique (être vivant) ou sous sa forme cosmique (Divinité). La prosternation aux pieds du guru se fait :

• En toute lucidité.
• Animé par une motivation sincère.
• En engageant l’être avec amour, foi et dévotion.

On peut croire à tort que c’est un geste de soumission, ce qui n’est pas le cas. En réalité, c’est une geste d’humilité qui témoigne de notre dévotion et de notre confiance envers le guru ou le Divin. C’est effectivement ce que signifie le mot « Shraddha » : assurance, confiance. Lorsqu’on se prosterne devant le guru, cela indique qu’on lui fait totalement confiance :

• Confiance qu’il nous guide dans notre Sadhana.
• Confiance qu’en sa présence notre Sadhana progresse.
• Confiance qu’il incarne le Divin.

C’est la même chose lorsqu’on se prosterne devant la conscience supérieure, devant la forme cosmique du guru. On démontre au Divin qu’on s’abandonne à lui en toute confiance. Qu’il nous guide et nous inspire dans notre Sadhana. De nos jours, cette tradition a tendance à se perdre. Est-ce un manque d’humilité ou une résistance au geste lui-même de la part des yogis? Est-ce un manque de compréhension de ce qu’est réellement le yoga : s’unir à ce qui est plus grand que nous? Je vous laisse le soin de méditer sur une possible réponse. Pour autant, la pratique du Shraddha apporte réellement une attitude d’humilité et d’ouverture face à ce qui est plus grand que nous : le Divin! C’est ce que nous recommande Patanjali dans le sutra 2.45 : « Ishvara pranidhana ». S’abandonner au Divin nous permet de nous rapprocher de lui. On ne peut pas connaître la conscience supérieure sans accepter de s’abandonner à elle.

Dans notre séance de Hatha yoga, on peut faire le Shraddha lorsqu’on pratique la posture de l’enfant ou le yoga mudra. Dans ces postures, simplement se sentir en unité avec ce qui est plus grand que nous : le sacré, le Divin. Dans la posture, on peut rester quelques instants en silence ou répéter le mantra « OM ». Le Shraddha peut devenir une occasion de demander de l’aide dans un passage difficile de notre vie ou encore de poser une question afin de nous aider dans notre transformation intérieure. Posez la question, mais soyez sans attente. La réponse viendra en temps et lieu. Si vous ressentez un malaise ou une résistance les premières fois que vous pratiquez le Shraddha, ne vous inquiétez pas. Cela est assez fréquent. Par contre, vous pouvez faire du Jnana yoga (introspection) afin de prendre conscience de l’origine de votre malaise. Cela pourrait vous amener à faire de belles prises de conscience. La partie de vous qui résiste est surement reliée à un Samskara.

Maintenant que vous connaissez cette tradition millénaire, à vous de la mettre en pratique!


Formateur de professeur de yoga Montréal Christian BeaulieuFormateur : Christian Beaulieu

Christian Beaulieu enseigne le Yoga depuis 1983, il est membre de la Fédération Francophone de Yoga et de la Fédération Internationale de Yoga ainsi que le de la Fédération Québécoise des massothérapeutes.

Il est le fondateur de l’Institut holistique corps et âme, centre de formation de professeur de yoga depuis 1991.



L'Institut holistique corps et âme
Formation de professeur de yoga

Tél. : 514 849-1478  -  christian@ihcayoga.com
961, rue Rachel Est, Montréal, QC  H2J 2J4